LES PARAMÈTRES ÉLECTRIQUES DE L’APPAREIL D’ÉLECTROSTIMULATION

By Charlotte 5 mois agoNo Comments
Home  /  ÉLECTROFITNESS Actualités  /  LES PARAMÈTRES ÉLECTRIQUES DE L’APPAREIL D’ÉLECTROSTIMULATION

Chaque machine ou appareil d’électrostimulation intégré, répertorié comme professionnel, doit avoir la capacité de modifier ses paramètres pour adapter et personnaliser l’entraînement à chaque utilisateur.

Les paramètres utilisés dans toute machine d’électrostimulation sont les suivants : type d’onde, largeur d’impulsion, fréquence, temps de contraction musculaire et temps de repos.

Les effets obtenus sont dus non seulement à des facteurs internes à notre organisme tels que la composition corporelle ou des facteurs génétiques, mais ils dépendent également de facteurs externes tels qu’une personnalisation adéquate de l’entraînement.

Comme nous l’avons déjà mentionné dans le principe de la personnalisation de la charge, nous devons fournir à chaque utilisateur le stimulus approprié à ses conditions particulières.

Pour parvenir à cette personnalisation de l’entraînement, notre machine d’électrostimulation doit nous donner la possibilité de modifier les paramètres responsables de l’effet de l’entraînement. 

Nous soulignons les paramètres suivants :

TEMPS

Le paramètre de temps représente la durée totale en minutes de la séance d’entraînement programmée.

Nous devons tenir compte de la contraction poussée de plus de 350 muscles simultanément. Par conséquent, votre séance d’entraînement avec une combinaison d’électrofitness devrait être plus courte qu’un entraînement classique.

Des séances de 20 minutes sont ainsi proposées, mais elles peuvent être modifiées en fonction du niveau de condition physique de la personne.

PROFONDEUR DE LA STIMULATION

Aussi connu techniquement comme la largeur d’impulsion. C’est la durée de chaque impulsion de courant ou la largeur de chaque hémicycle, normalement exprimée en microsecondes (μs).

En pratique, le changement du paramètre de profondeur signifie que nous pouvons influencer la couche musculaire que nous voulons travailler. L’exemple suivant vous permettra de mieux comprendre ce phénomène :

  • Une profondeur élevée entraînera la stimulation des muscles plus profonds.

À titre d’exemple appliqué à l’électrofitness, on pourrait parler de séances spécifiques pour stimuler les muscles abdominaux profonds ou pour effectuer un entraînement bénéfique pour le dos en activant les muscles stabilisateurs.

  • Une profondeur plus faible stimulera des muscles plus superficiels.

A titre d’exemple appliqué, on pourrait parler de séances spécifiques pour perdre du poids, qui ne nécessitent pas de stimulation profonde.

FRÉQUENCE

La fréquence représente le nombre d’impulsions d’électrostimulation par seconde, elle est exprimée en Hertz (Hz).

Grâce à la modification de la fréquence, nous pouvons choisir le type de fibre avec lequel nous allons travailler.

Quel type de fibres existe-t-il ?

  • Fibres musculaires rapides
  • Fibres musculaires lentes

Chaque type de fibre est spécifique à un type d’activité physique différent.

Ainsi, en fonction de la discipline sportive que nous pratiquons ou de l’objectif que nous nous sommes fixé, nous devons travailler avec un type de fibre ou l’autre.

Un utilisateur habitué à pratiquer des sports de force travaillera avec des fibres rapides. En revanche, un utilisateur habitué à pratiquer des sports d’endurance stimulera les fibres lentes.

Par conséquent, la fréquence utilisée déterminera le type de fibre (blanche ou rouge) que l’utilisateur stimulera.

  • Les basses fréquences permettent de stimuler les fibres lentes.
  • Les hautes fréquences permettent à l’utilisateur de travailler avec des fibres rapides.

TEMPS DE CONTRACTION

Le temps de contraction est la période de temps en secondes pendant laquelle l’appareil émet des signaux d’électrostimulation à une certaine fréquence, provoquant la contraction des muscles.

A la fin de cette période, l’utilisateur passe au temps de repos. Ensuite, il revient à une contraction périodique pendant les 20 minutes d’entraînement d’électrofitness.

Nous devons tenir compte du bon rapport entre la contraction et le temps de repos ou d’inactivité.

Si nous saturons les muscles avec un temps de contraction élevé et un temps de repos insuffisant, au lieu d’obtenir des résultats, nous rendons difficile la capacité d’adaptation des muscles.

TEMPS DE REPOS OU RELAXATION

Le temps de repos est la période de temps en secondes pendant laquelle l’appareil n’émet pas de signaux d’électrostimulation ; les muscles sont donc détendus.

A la fin de cette période, l’utilisateur recommence le processus de contraction. Ensuite, il revient cycliquement en phase de repos pendant la séance d’entraînement.

Comme nous l’avons déjà mentionné, le facteur primordial est la bonne relation entre le temps de contraction et celui de repos afin d’éviter la fatigue musculaire et les tensions.

Lors d’un entraînement avec électrostimulation, l’intensité de la contraction dans plus de 350 muscles simultanément amène à diminuer le temps de stimulation en veillant à ce que le temps de repos soit suffisamment long pour supporter le prochain cycle de contraction.

INTENSITÉ DE LA STIMULATION

Il existe de nombreux facteurs pour déterminer l’intensité du stimulus, mais en considérant l’intensité émise par l’équipement, on constate qu’elle correspond à la largeur de l’onde exprimée en millivolts (mV) ou en milliampères (mA).

Quatre types de seuils peuvent être définis dans le cadre de l’entraînement avec l’électrofitness :

  • Seuil de sensibilité : Lorsque nous percevons le stimulus.
  • Seuil de stimulation douce : Lorsque nous percevons la contraction musculaire.
  • Seuil de stimulation intense : Lorsque nous percevons une forte contraction.
  • Seuil de douleur : Lorsque la contraction est perçue comme une douleur ou un stimulus inconfortable.

Des études nous permettent d’affirmer que lors d’une séance d’entraînement, plus l’intensité du courant administré aux muscles est importante, plus l’adaptation nécessaire est élevée.

Il est très important que dans les séances d’électrostimulation, nous sachions bien faire la différence entre une contraction modérée et la douleur, car c’est la clé du succès pour obtenir les améliorations que nous recherchons.

Categories:
  ÉLECTROFITNESS Actualités, ÉLECTROFITNESS Formation
this post was shared 0 times
 000
About

 Charlotte

  (100 articles)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

//fuera